L’île Prion, Georgie du Sud.

Notre périple en Georgie du Sud commence par son approche le 22 Janvier 2015 à l’aube et par le 1er site de débarquement à Prion Island dans l’après-midi, le même jour.

 

Georgie du Sud, sites d'accostages. Baie des Iles

Le navire arrivant dans la baie des Isles par le N-N-Ouest au 54.02 S-37.15W, contourne l’île Prion par son sud en laissant l’île Petrel, l’îlet Inner Lee sur son tribord,  pour se positionner dans l’axe de la seule plage d’accès autorisée, sur la cote Est.

Ile Prion Prion Island, baie des Isles, Georgie du Sud.
Prion Island est bien petit: 35 ha, d’un km de long sur environ 500 m de large, émerge dans la Baie des Isles ressemble à un gros paquet végétal couvert de ces grandes touffes de graminées le Tussack-grass (Flabellata Poa) originaire d’Amérique du Sud, exploité un bon moment par l’homme pour la vannerie et comme apport fourragé aux ruminants.
Cette plante touffue espacée les unes des autres favorise un habitat protecteur pour beaucoup d’espèces, pour les otaries à fourrure, manchots, pétrels et albatros.
L’île a toujours été exempte de rats.

Georgie du Sud, île Prion, Tussack.

Prion Island est un site hyper protégé, un seul accès via une plage de débarquement puis un aménagement artificiel en bois d’environ 500 m qui part de la plage de galets montant à travers le Tussack jusqu’à une plate-forme d’observation sur une colline qui surplombe la zone de reproduction des albatros.

Prion Island, Georgie du Sud.

Un périple tranquille faunistique surprenant.
Dès l’accès sur le site, la plage est occupée par des colonies éparses d’otaries à fourrure, femelles et jeunes principalement, de manchots papous et de quelques manchots royaux.

Île Prion, Georgie du Sud. Île Prion, Georgie du Sud. Île Prion, Georgie du Sud, nurserie d'otarie à fourrure. Île Prion, Georgie du Sud, otarie à fourrure, jeune mâle. Ile Prion, Georgie du Sud, manchots papous. Île Prion, Georgie du Sud, Pétrel géant. Île Prion, Georgie du Sud, Manchots Papous.

Au delà de la plage, l’accès aux sites s’effectue par un aménagement canalisant le tourisme, construit sur les pentes végétales couvertes uniquement de tussack.
Aménagements permettant une meilleure protection de la faune et du biotope, avec quelques paliers d’observations.
Le tussack y pousse généreusement, le sol recevant un amendement d’origine animale favorisant sa croissance.

Ile Prion, Georgie du Sud. Ile Prion, Georgie du Sud, otarie à l’allaitement. Île Prion, Georgie du Sud. Île Prion, Georgie du Sud. Ile Prion, Georgie du Sud, skua. Île Prion, Georgie du Sud. Ile Prion, Georgie du Sud, jeune otarie à fourrure.Ile Prion, Georgie du Sud, femelle otarie dans le Tussack.

La progression sur les hauteurs aboutie aux zones de nidifications des Grands Albatros (ou albatros hurleur, avec des envergures de l’ordre de 3 m), vivant à l’écart des autres espèces.
Cette espèce est particulièrement surveillée, sa population subie d’année en année des diminutions importantes semble-t-il liées à la pêche industrielle à la palangre, principalement lors de la pose et du relevage des lignes.Ces lignes longues d’environ 18 m installées sur une ligne mère de 18 kms sont positionnées pour accrocher la légine Australe vivant au fond de l’océan, pêche autorisée de 700 à 2 000 m.
Nulle part ailleurs les eaux de l’Atlantique austral ne connaissent une faune et une flore plus riches qu’au large de la Géorgie du Sud
La pêche à la Légine n’est autorisée que du 11 avril au 31 Août. Ce gros poison carnassier recherché pour sa chaire fine et succulente est très commercialisé au Japon et aux USA.
Les licences de pêches en Georgie du Sud de la Légine Australe en 2013 ont été de : 3 872 000 £ soit 61 % des recettes totales de l’Etat.
Le volume total de cette pêche en 2014 : 2 200 tonnes, pour seulement 6 navires usines.
 Légine peche à la palangre 1991-92 sur les fonds de 1000m.
Sur l’île de la Réunion ce poisson aussi très recherché, en 2013 son prix avoisinait les 15 Euros/kg à la « débarque » et le double sur les étals.
Celles des pêches du poisson des glaces : 269 000 £ pour un volume global de 4 600 tonnes en 2014 avec 5 navires.
Le Krill, lui  : 611 000£ (les frais d’approbation d’obtention d’une licence sont de 10 000£, le 1er mois d’acces sur la zone attribuée est facturé 45 000£ les mois suivants 51 500£).
Ainsi 30 000 tonnes de Krill sont prélevées avec 5 navires.

Île Prion, Georgie du Sud, grand albatros dans son habitat. Île Prion, Georgie du Sud, grand albatros hurleur. Île Prion, Georgie du Sud, grand albatros hurleur. Ile Prion, Georgie du Sud, grand albatros hurleur.

De ces sommets herbeux, on profite d’apprécier l’étendue du paysage qui vierge de la main de l’homme non bouleversé par ses envies et ses projets nous éblouie.
Les cotes très accidentées, de falaises et de glaciers qui bordent le littoral montrent un paysage sauvage, inaccessible pour nous mais protecteur pour la faune qui y prospère.

En étant au bord du rivage sur l’eau, à longer la cote, des quantité importantes d’amas d’algues laminaires flottants, ondulants sur les eaux, balayent au grès des courants les roches du littoral.
Sous le soleil Austral, les otaries à fourrure dérangés sont surpris par notre présence et nous observent, les pétrels géants curieux s’approchent de nous sans crainte.

Île Prion, Georgie du Sud. Île Prion, Georgie du Sud, pétrel géant. Île Prion, Georgie du Sud, algues laminaires et otaries à fourrure. Île Prion, Georgie du Sud, vers la pointe Sud.

Dans la nuit du 22 au 23 Janvier, le Plancius fait du cabotage en longeant et « descendant » la côte vers le S-Est.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s