Il y a 100 ans…


Gilbert Galland avait 22 ans, cela faisait déjà deux ans et un mois il portait l’uniforme, malchance, mauvaise classe la classe 1912 ! il ignorait il y a 100 ans que son devoir de « défendre » la nation durerait encore et encore !

Il était au 17ème régiment d’infanterie dit le régiment « d’Auvergne », vous savez ce régiment qui avait depuis 1907 la réputation  de forte tête !

Pourquoi ? en Juin 1907 il fut envoyé pour mater en Languedoc les vignerons révoltés contre le gouvernement ayant pris des mesures pour favoriser les importations de vins étrangers et contre toute attente désobéit aux ordres, retourne les crosses et se rallie aux révoltés et occupe Béziers. La seule trace vivante en cette région est le nom d’une Avenue à Pezenas portée : Avenue des mutins du 17ème RI.

Mais il y a 100 ans, c’était la guerre de 14, Gilbert Galland déjà caporal dans une unité combattante en avait cure du passé de son régiment, même si l’épisode de Beziers n’était pas brodé aux pans du drapeau, il savait qu’en ce 11 Novembre 1914, il avait déjà combattu :

Dès Août 14, à Saint-Maurice-aux-Forges et Pexonne en Meurthe-et-Moselle; au Donon, col de Hantz, signal du Russ dans le Bas-Rhin; dans les Vosges à Moussey, Luvigny, Celles-sur-Plaine, Raon l’Etape et au col de la Chipotte. Que son régiment avait perdu 391 hommes et qu’il avait marché 310 kms avec son régiment, de combats en combats avec 20 kgs de barda sur le dos.

Qu’en Septembre 14, il s’était retrouvé à combattre dans la Marne à Sompuis, Somme-Suippe et Souain.

Que là aussi il avait marché 110 kms pour que 666 vies soient détruites.

De nouveau en Octobre 14, plongé dans les combats de Lille à défendre les quartiers de Fives et Helemmes.

Encore et encore, en 1ères lignes dans le Pas-de-Calais depuis le 7 Octobre à l’Ouest de Lens, pour se battre autour des Fosses N° 5, 11 dites de « Bethume » et la Fosse N°2 de Calonne.

Au 11 Novembre 14 rien que pour ces combats les pertes de son régiment étaient de 294 hommes.

Chaque jour qui passait Gilbert Galland savait que son heure arriverait ! Mais quoi ? Mort ou blessé ?

Pourquoi ? En 100 jours Gilbert Galland avait vu 1 351 hommes de son régiment hors de combat ! Soit tous les jours 14 soldats qu’il côtoyait, disparaissaient !

Il y a 100 ans en France !

Advertisements

Une réflexion sur “Il y a 100 ans…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s